.

News


Le Forum chrétien mondial renouvelle la confiance entre les différentes traditions chrétiennes, déclare le secrétaire général du COE

GCF Bogotá - Thursday, April 26, 2018

Pasteur Odair Pedroso Mateus, directeur de la Commission de Foi et constitution du COE à l’occasion du troisième rassemblement mondial du FCM à Bogota. Photo: Albin Hillert/COE

 

 

Le secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), le pasteur Olav Fykse Tveit, a déclaré aux participants du troisième rassemblement mondial du Forum chrétien mondial (FCM) à Bogota, en Colombie, que le FCM joue un rôle admirable dans le renouvellement de la confiance entre les participants et dans l’ouverture de nouvelles voies de coopération.

Le directeur de la Commission de Foi et constitution du COE, le pasteur Odair Pedroso Mateus a délivré un message de M. Tveit le 24 avril dernier, à l’ouverture du rassemblement du Forum autour du thème «Que l’amour fraternel demeure» (Hébreux 13,11).

Le troisième rassemblement mondial du FCM se déroule du 23 au 28 avril et réunit quelques 250 à 300 responsables d’Églises pour réfléchir à l’ampleur et à la profondeur du christianisme dans le monde.

Dans son message, M. Tveit a rappelé l’évolution du COE au sein du FCM, notant qu’en renouvelant la confiance entre ses participants, le Forum a permis d’ouvrir de nouvelles formes de coopération.

Le secrétaire général du COE a déclaré que la confiance s’est «considérablement améliorée», les relations sont plus étroites et la coopération se trouve renforcée entre des partenaires qui entretenaient «auparavant des relations difficiles ou peu nombreuses».

«Une participation élargie»

M. Tveit a constaté que 2018 marque une année anniversaire pour le COE. Il s’agit du 20e anniversaire des premiers pas du Forum mondial chrétien et du 70e anniversaire de la création du COE à Amsterdam.

Et d’ajouter qu’en août 1998, préalablement à l’Assemblée du COE à Harare, un groupe de «28 visionnaires engagés» se sont retrouvés à l’Institut œcuménique au Château de Bossey, aux abords de Genève, pour élaborer une proposition de «forum des Églises chrétiennes et des organisations œcuméniques».

Ils représentaient le COE, les communions chrétiennes mondiales, les organisations œcuméniques régionales, les Conseils des Églises nationaux, les organisations œcuméniques internationales ainsi que les Églises non associées aux structures œcuméniques de tradition évangélique, pentecôtiste et charismatique.

«Ils ont reconnu que la communauté fraternelle en Christ transcende l’appartenance à une communauté fraternelle d’Églises telle que le COE», déclare M. Tveit.

Le secrétaire général du COE a souligné que les effets du FCM ont permis de «considérablement améliorer» les relations, de resserrer les liens et de renforcer la coopération entre les Églises partenaires qui, auparavant, entretenaient des relations difficiles ou peu nombreuses.

Il a également confié que l’amour mutuel ne peut être réservé à ma communauté, à ma confession ou à ma nation. Selon M. Tveit, «il découle de l’amour de Dieu pour ce monde comme coulent les torrents de vie dans la sublime image de la nouvelle création du livre de l’Apocalypse de Jean.»

Il a observé que l’intention du FCM était d’élargir le cercle au-delà des structures existantes et non de créer un nouveau mouvement, ajoutant que le fondement constitutionnel du COE était de devenir le cadre commun d’une participation au forum envisagé.

Toujours selon M. Tveit, les groupes participants ont déclaré que «la participation se fera sur la reconnaissance du Seigneur Jésus Christ comme Dieu et Sauveur conformément aux Écritures et sur la volonté de répondre ensemble à la vocation commune à la gloire d’un seul Dieu, Père, Fils et Saint Esprit.»

Le point sur le chemin parcouru

L’année dernière, près de Genève, les représentants du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens (CPPUC), du COE, de l’Alliance évangélique mondiale (AEM) et de la Communauté pentecôtiste mondiale (WPF) ont fait le point sur le chemin parcouru au cours des 20 dernières années. Selon le responsable du COE, «ils ont affirmé le rôle du FCM en tant qu’espace commun, un forum qui rassemble les Hommes pour resserrer les liens, aborder des sujets d’intérêt et de préoccupations communs et stimuler de meilleures relations entre les différents partenaires impliqués».

Il a ajouté qu’il serait trompeur de le considérer comme une organisation ou un groupe dont le mandat serait de prôner un œcuménisme alternatif ou d’émettre des déclarations au nom des partenaires. «J’ai confiance que nous serons à nouveau témoins, à Bogota, du formidable cadeau qu’est le FCM pour une confiance renouvelée, un engagement renforcé envers la coopération et une rencontre avec l’amour mutuel en Christ par la présence du Saint Esprit», a déclaré M. Tveit.

Le seul Forum chrétien mondial se réunit à Bogota

Le message du secrétaire général du COE au rassemblement mondial du Forum chrétien mondial à Bogota

Photos du rassemblement mondial du FCM à Bogota